Des potes et du sport 😉

Une équipe de foot, genoux à terre

Pourquoi faire du sport à plusieurs ? Voici 3 bonnes raisons qui vous paraîtront indéniables quand vous aurez commencé : motivation, performance, convivialité.

3 bonnes raisons de faire du sport à plusieurs

 

Quel plaisir de s’entendre dire « Je ne peux pas, j’ai sport ! ». Mais, avant d’en arriver là, il peut se passer un certain moment. Pourquoi ? Parce que le sport c’est du temps qu’il faut se dégager sur les sorties copains/copines ou les dimanches cocooning ou encore les soirées canapé après une journée éprouvante. Et puis le sport ça fait mal… On oublie vite les bienfaits que tout le monde connaît quand il s’agit de s’y mettre vraiment. Une solution existe pourtant, c’est le sport à plusieurs. Comme chacun le sait ou devrait le savoir : partager rend meilleur. C’est aussi vrai pour les activités sportives en groupes. Voici 3 bonnes raisons de faire du sport à plusieurs.

   La motivation Joueuses de volley-ball

Faire des activités sportives ou non à plusieurs est une source de motivation indéniable. Quand l’envie est là, on saisit la balle au bond et la première réaction est de solliciter son entourage : ami, famille, voisin, collègue… Ceux qui sont autour de nous en fait. Mais l’envie peut ne pas être partagée. Le créneau horaire, que vous avez déjà eu tant de mal à trouver pour vous-même, ne va pas convenir. Vous pensiez natation et eux pensaient course à pied. Autant de freins à votre motivation parce que vous savez que le sport tout seul, ce n’est pas très marrant… Rien n’est perdu. Il y a heureusement, si je puis dire, des gens qui ont vécu cette situation et qui ont trouvé une solution profitable à tous.

C’est une application qui met les personnes en contact pour trouver un (futur) sportif comme vous, qui veut faire de l’aqua poney, jeudi à 15h30 à Paimpol, et qui débute. Non, vous n’êtes plus seul(e). Le rendez-vous est pris, vous êtes dans les starting block… jusqu’au mercredi soir où l’excitation retombe et le stress vous envahit. Et puis, vous vous dites que la priorité c’est quand même la dissertation de philo de votre fille aînée à rendre vendredi… Mais mince, vous n’allez tout de même pas laisser tomber votre partenaire de jeu, qu’est-ce qu’il va penser ? Probablement la même chose que vous ! Alors, comme ça ne se fait pas, vous allez y aller, tous les deux (trois, quatre…) ! Voilà une motivation qui n’échappe à personne : l’altruisme. Une fois sur place, le stress diminue, l’épreuve du maillot de bain et celle de l’eau un peu fraîche étant partagées… Après tout, on est tous dans le même bain ! Moins de stress c’est plus de motivation pour les prochaines fois. Les poneys sont prêts, l’activité commence. On se rend vite compte qu’on est un peu meilleur en apnée sous poney et que son partenaire est un peu meilleur en plongeon sans selle. Les compteurs sont remis à zéro, on gagne en confiance. Encore une source de motivation non négligeable : la confiance en soi. Et pour la suite ? la suite c’est un planning réalisé avec son ou ses copains de sport, pour que tout le monde soit bien motivé en même temps.

La motivation, c’est le starter, c’est la course d’élan, mais on fait du sport aussi pour progresser, alors on peut se demander si on est plus performant en groupe.

   La performance Marathonnienne qui fait le v de la victoire

 

L’effet Kolher, Otto Kolher en boxeurvous connaissez ? C’est un psychologue allemand, Otto Kohler, qui dans les années 20 (et oui, ça n’est pas nouveau mais les études ont continué) a mis en évidence par l’expérimentation que les gens qui interagissent en groupe sont plus performants physiquement. Il a souligné notamment le fait que des individus plus faibles résistent plus longtemps sur une même tâche lorsqu’ils ne sont plus seuls. Pourquoi ? Deux causes sont à méditer. La première s’appuie sur la notion d’indispensabilité. Pour faire réussir le groupe, la contribution à l’effort collectif pousse à être encore meilleur : je suis indispensable, mon effort participe à la réussite collective. La seconde est basée sur la comparaison sociale. En effet, même si quelqu’un est plus performant que moi, je vais lui prouver que je peux apprendre, que je peux me dépasser pour être meilleur et contribuer ainsi à l’effort collectif. Ces deux causes sont distinctes mais simultanées. Elles contribuent à la compétitivité. Mais pour que cela fonctionne pleinement, l’écart entre les compétences de chacun doit être modéré. C’est pourquoi, il est important de trouver un partenaire qui soit dans sa catégorie. A plusieurs, vous serez plus performants, vous saurez vous soutenir les uns les autres, vous vous fixerez des challenges, vous aurez un but commun, vous vous dépasserez alors inévitablement vous progresserez.

   La convivialité 4 jeunes sportifs se tiennent la main

Evidemment, qui dit groupe, dit échange. On bavarde, on rit, on transpire ensemble. Le temps passe plus vite. Rencontrer de nouvelles personnes, c’est toujours positif parce que même si la relation ne matche pas sportivement, peut-être qu’il en sera autrement socialement. On peut aussi grâce aux autres découvrir des sports qu’on n’avait pas forcément envisagés. Et, cerise sur le gâteau, on peut faire de vraiment belles rencontres et l’après-sport devient aussi un moment convivial, voire amical. Un pique-nique, un apéritif, une sortie avec les enfants… de quoi prolonger le plaisir et soutenir la motivation. Outre la convivialité, le sport à plusieurs est aussi plus sécure : en cas de blessure, ou si on court à la tombée de la nuit dans des coins un peu isolés par exemple. On en revient toujours au même : on n’est pas seul.

C’est scientifiquement prouvé, faire du sport permet au corps de sécréter endorphine et dopamine, les hormones responsables de la sensation de bien-être. On l’a bien compris, faire du sport c’est bon pour son corps et sa tête mais le principal obstacle est d’être et de rester motivé. L’effet de groupe a ce pouvoir : on est plus assidu, plus persévérant, plus performant. Et puis, c’est peut-être l’occasion de se faire de nouveaux amis, alors n’attendez plus et installez l’application Potesport qui changera votre vie !

Stéphanie Skoczek – Rédactrice Web SEO

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

2 Commentaires

  1. f2b824a974e37d90a4a0cf5b8016e309?s=54&d=mm&r=g
    Renaud 9 mars 2021 à 12 h 24 min - Répondre

    Un article comme je les aime, pas trop long et qui vont droit au but dans les explications. Très instructif l’effet “Kholer”. En attente du prochain article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.